Accueil A la une Fil Info Foot Football Football Ligue 1 Uber Eats Foot – Ligue 1 (J10) – Le PSG assure mais perd quatre joueurs sur blessure

Foot – Ligue 1 (J10) – Le PSG assure mais perd quatre joueurs sur blessure

Par le 8 novembre 2020 à 10h53
Mots clés : ,

Hier soir, le Paris-Saint-Germain a maîtrisé le Stade Rennais, 3-0, au Parc des Princes. Avec beaucoup d’absents, le club de la capitale a pu se reposer sur ses deux joueurs en formes, Angel Di Maria et Moise Kean. 

Comme mercredi, contre Leipzig, les Parisiens sont parfaitement rentrés dans leur match. Dès la 11e minute, l’intenable Moise Kean ouvre le score d’une frappe croisée à 20 mètres de la cage d’Alfred Gomis. L’Italien, ultra performant depuis le début de saison, est le premier joueur à marquer lors de ses deux premiers matchs à domicile avec Paris depuis 1995. Quand Angel Di Maria touche le poteau d’une magnifique reprise de volée, on a d’abord cru que le scénario de mercredi dernier se répétait. Mais quelques minutes plus tard, El Fideo nous fait mentir en trompant Gomis d’un petit ballon piqué qui lobe le gardien rennais, sa spéciale. 2-0 dès la 21e minute, puis… plus grand chose. Pourtant, Thomas Tuchel était très fier de ses joueurs après le match, l’Allemand s’est exprimé au micro de Canal + « La mentalité était exceptionnel, les gars qui ont joué c’était incroyable, je n’ai jamais vu ça. Je suis très heureux, c’est une des plus belles victoires depuis que je suis arrivé à Paris ». Une déclaration surprenante, les Parisiens ont beaucoup ronronné, sûrement émoussé physiquement après ce marathon, sept matchs en vingt-trois jours. 

Paris profite du manque d’efficacité rennais

Peu importe, les joueurs de la capitale ne se procurent plus d’occasions franche, seulement un tir entre le premier et le deuxième but (21e et 73e) de Di Maria. Heureusement pour les coéquipiers de Marquinhos, le Stade Rennais n’en profite pas. Les Bretons se procurent beaucoup de situations, mais manque d’efficacité dans le dernier geste. Les joueurs de Julien Stéphan ont tiré seize fois au but, mais n’ont cadré que trois fois seulement. Compliqué d’obtenir un résultat avec ce genre de statistique, surtout contre Paris. Di Maria et Kean ont porté le PSG sans ses stars offensives. L’international argentin a réalisé un match complet, trois tirs, deux buts, un poteau et une passe décisive. Cette fois, il est parvenu à faire oublier Mbappé, Neymar et les autres.  « Après son penalty raté  à Leipzig, il était très triste. Mais il a pris ses responsabilités aujourd’hui » a confié Thomas Tuchel en conférence de presse. Pour Moise Kean, l’adaptation et l’intégration sont parfaitement réussies. L’Ivoirien d’origine, a trouvé le chemin des filets à cinq reprises sur ses sept matchs avec Paris. Le joueur prêté par Everton a plus que fait oublier Mauro Icardi, mais que sera son statut une fois que l’Argentin sera remis de sa blessure ?

L’infirmerie se remplie une nouvelle fois

Le très gros point noir de la soirée est évidemment l’additionnent des blessures coté parisien. Gueye (13e), Kehrer (36e), Florenzi (46e) et Kean (61e) sont tous sortis sur blessure. Même si pour les deux derniers, cela semble plus un changement par précaution, les sorties d’Idrissa Gueye et de Tilo Kherer sont plus inquiétantes. Déjà privé de Neymar, Mbappé, Verratti, Bernat, Kimpembe, Draxler, Icardi et Sarabia, ces quatre nouveaux blessés soulèvent des interrogations sur la préparation des joueurs de la capitale, mais pour Di Maria l’explication est déjà trouvé : « On est pas prêt physiquement, on ne peut pas faire comme ci de rien était. On n’a pas eu de pré-saison parce qu’on a était en finale de Ligue des Champions donc on n’a pas eu le temps de travailler, il y a aussi beaucoup de joueurs qui ont eu le Covid ». Son entraîneur lui, pointe plutôt le calendrier effréné de ce début de saison « Honnêtement, je ne sais pas si les blessures sont liées à la préparation physique. On ne s’entraîne pas, on ne fait que récupérer des matchs et des voyages ». Thomas Tuchel a enfin remporté un match clé dans ce début de saison après les défaites contre Marseille, Manchester United et Leipzig. Un mauvais résultat hier soir aurait fragilisé l’entraîneur allemand, mais une chose est sur (sauf rebondissement), l’ancien tacticien de Dortmund sera bien sur le banc contre Monaco, après la trêve. Même si le PSG est mal embarqué en Ligue des Champions, en championnat tout va bien. Le club de la capitale est sur une série de cinq rencontres consécutives remportées par plus de trois buts d’écarts, du jamais-vu dans son histoire. Le rouleau compresseur parisien est lancé, les rouge et bleu restent leader de la Ligue 1, cinq points devant Lille, avant son déplacement à Brest (aujourd’hui, 13 heures).

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur Facebook !

Annonces Google


Fil Info
ToutFootRugbyHandBasketVolley
Derniers articles