Accueil A la une Fil Info Foot Football Football Ligue 1 Uber Eats Foot – Ligue 1 (J8) – Paris s’impose sans forcer, ni convaincre

Foot – Ligue 1 (J8) – Paris s’impose sans forcer, ni convaincre

Par le 25 octobre 2020 à 10h45
Mots clés : , ,

Quatre jours après la défaite contre Manchester United, le PSG a facilement battu Dijon  (4-0) au Parc des Princes. Grâce à un doublé de Moise Kean et de Kylian Mbappé, les Parisiens remontent en tête de la Ligue 1 avant le match de Lille, demain.

Une heure avant le coup d’envoi, une grosse surprise dans la composition alignée par Thomas Tuchel. Le milieux de terrain, Danilo, recruté cet été, est titularisé en charnière centrale alors que Marquinhos, le défenseur brésilien est aligné dans l’entrejeu. Choix tactique causé par le retour de blessure du capitaine ou provocation envers Leonardo (Ndlr : l’entraineur allemand s’était plaint du mercato de son directeur sportif) ? Pour l’instant le mystère reste entier. Certes tout n’a pas été parfait, loin de là, mais les coéquipiers de Neymar ont assuré l’essentiel entre deux journées de Ligue des Champions. Il faut bien dire que les hommes de Thomas Tuchel sont parfaitement rentrés dans leur match. La recrue, Moise Kean a ouvert le score dès la 3e minute, avant de doublé la mise vingt minutes plus tard. Les joueurs de la capitale ont ensuite géré la rencontre jusqu’à la rentrée de Kylian Mbappé à la 73e minute. Le prodige français a inscrit un doublé en six minutes, dont un but splendide à la suite d’un jeu à trois entre Neymar et Sarabia. Paris confirme que Dijon est une de leurs victimes préférées. Les Bourguignons ont encaissé 23 buts lors des quatre derniers déplacements au Parc des Princes.

Une infirmerie qui s’agrandit

Parmi les points négatifs, la blessure à la cuisse de Julian Draxler remplacé par Ander Herrera. L’international allemand était revenu de sélection blessé, une rechute est donc probable. En plein marathon, sept matchs en 21 jours, Thomas Tuchel se serait bien passé de ce coup dur. L’entraîneur parisien devra également corriger cette friabilité défensive. Les Dijonnais ont réussi à tirer seize fois au but soit seulement quatre frappes de moins que les Parisiens. Un manque de concentration combiné à des mauvais choix tactiques de la part de Tuchel explique ces largesses défensives. Le staff parisien va devoir corriger cela avant le déplacement de mercredi contre Basaksehir en Ligue des Champions.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur Facebook !

Annonces Google


Fil Info
ToutFootRugbyHandBasketVolley
Derniers articles