Accueil Volley Nationaux Elite féminine Fil Info Volley Volley Nationaux Volley Volley – N1F – Le coup de gueule de Clamart

Volley – N1F – Le coup de gueule de Clamart

Par le 8 mars 2013 à 17h54
Mots clés : , , ,

Malgré une montée acquise sportivement en DEF, le club de Clamart ne sait pas dans quelle division il évoluera la saison prochaine. En cause, les nouveaux règlements mis en place par la Fédération Française de Volley.

Une nouvelle réforme orchestrée par la Fédération Française de Volley-Ball (FFVB) prévoit une réorganisation des championnats nationaux. Ainsi, les deux premiers de N1F ne sont plus susceptibles de monter à l’échelon supérieur : « C’est une aberration » coupe l’entraîneur du club des Hauts-de-Seine Jean-Baptiste Massenot.
Massenot : « Une ingérence totale de la fédération »
Si la décision sera entérinée au mois de juin lors de l’assemblée générale de la FFVB, tout porte à croire que les clubs de DEF plus les 8 premières équipes de N1F et les quatre promus provenant de N2 évolueront dans deux poules de 12, soit le deuxième échelon national derrière la Ligue AF  : « La fédération a également comme autre alternative, de créer une Ligue B de dix clubs, et deux poules de N1, mais cette solution me semble vouée à l’échec » poursuit Jean-Baptiste Massenot. L’entraîneur clamartois va encore plus loin au moment d’expliquer cette nouvelle réorganisation des championnats : « Avec la mise en place de la DEF, la fédération avait fait un pas en avant, autant là on fait trois pas en arrière. C’est une ingérence totale de la Fédération« .
« Un groupe qui ne fait qu’un »

Clamart bien parti pour finir deuxième derrière Harnes.

Clamart bien parti pour finir deuxième derrière Harnes.

Malgré ces perspectives un peu floues, Clamart a accompli sa mission qu’il s’était fixé, à savoir finir dans les deux premiers du championnat : « Cette saison, on vit quelque chose de vraiment grand. Ce groupe ne fait qu’un. C’est une vraie belle saison ». Pour des raisons professionnelles, quelques joueuses devraient quitter Clamart à l’issue de la fin de saison : « On espère conserver notre noyau dur, mais de toute façon, on va vivre pendant deux mois à trois mois dans l’attente de savoir à quel niveau on évoluera. Si la Ligue B est instauré, cela signifierait qu’on jouerait une deuxième année consécutive au 3ème échelon national. Difficile dans ces conditions de convaincre d’éventuels sponsors et partenaires » note à juste titre Jean-Baptiste Massenot. Le flou artistique qui règne sur les clubs de DEF et N1F devrait durer jusqu’au mois de juin, à moins que la FFVB ne se rendre compte de tous les dommages qu’il est en train de causés.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur Facebook !

Annonces Google


Fil Info
ToutFootRugbyHandBasketVolley
Derniers articles