Accueil Rugby Divisions fédérales Rugby Divisions fédérales FED 2 Fil Info Rugby Rugby Rugby – Fédérale 2 (poule 1) – Domont veut y croire

Rugby – Fédérale 2 (poule 1) – Domont veut y croire

Par le 9 mars 2014 à 16h33
Mots clés : , , , ,

Même si Domont est en zone rouge, le groupe ne désespère pas et va se battre jusqu’à la fin. Encore plusieurs possibilités s’offrent à lui pour espérer rester en fédérale 2.

A quatre journées de la fin de la phase régulière, Domont est à l’avant-dernière place et se trouve donc hypothétiquement relégable. Les joueurs de Stéphane Lastapis n’auront plus le droit à l’erreur s’ils veulent faire partie de la fédérale 2 la saison prochaine même si « le groupe a fait ce qu’il avait à faire en allant s’imposer à Gennevilliers et chez nous face à Arras », explique Stéphane Lastapis, l’entraîneur francilien. A seulement trois points du PUC, tout est encore possible. Si sa prochaine rencontre l’opposera aux Strasbourgeois (2e), les Franciliens seront confrontés à ses concurrents directs lors des trois dernières journées. Et avec deux matches a domicile, les Domontois auront toutes les cartes entre leurs mains pour enregistrer suffisamment de points pour sortir de la zone rouge « Il ne faudra pas qu’on se loupe à la maison avec Drancy et Auxerre ».

Domont a son destin entre ses mains

Avec des écarts de points serrés, Domont peut encore espérer rester à ce niveau : « On savait qu’on allait être dans cette configuration. Il faudra attendre de voir ce que les autres clubs font de leur côté avant de savoir si on est relégué. Tout est possible. Peut être que deux victoires suffiront ». Mais une chose est sure, l’équipe du Val d’Oise voudra « engranger un maximum de points » et espère « s’en sortir sur le terrain ». Et même si ce n’est pas le cas une dernière chance leur reste, il pourra compter sur leurs bons résultats que leur procure leur rang de « meilleur moins mauvais dernier », pour être sauvé. A cette possibilité s’ajoute celle des clubs qui laisseront leur place par faute de moyen « par rapport à leur budget certains ne pourront plus se permettre de rester en fédérale 2. Il y aussi l’alternative de la fusion. On attendra de voir ce qu’il se passe.» conclue Lastapis.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur Facebook !

Annonces Google


Fil Info
ToutFootRugbyHandBasketVolley
Derniers articles