Accueil Basket Fil Info Basket Basket Jeep Elite Basket – Pro A – Le Paris Levallois inquiète

Basket – Pro A – Le Paris Levallois inquiète

Par le 11 février 2014 à 17h12
Mots clés : , ,

Bien en place et installé dans la course aux play-offs il y a peine deux matchs, le Paris Levallois semble être revenu brutalement sur Terre. Au-delà des deux défaites consécutives, c’est bien la manière et l’état d’esprit qui inquiète.

Décidément en sport tout va très vite. Il y a deux semaines, après sa victoire dans le derby francilien face à Nanterre, le Paris Levallois faisait état d’un prétendant crédible au titre de Champion de France. Et depuis ? Une lourde défaite à domicile contre Strasbourg la semaine dernière (58-75) pour ce qui ressemblait à un non-match. Mais surtout, hier soir les parisiens ont de nouveau perdu de manière assez inquiétante à Pau pourtant classée onzième. Étrangement, cette mauvaise série coïncide avec la mauvaise forme d’un homme qui jusque-là était le joueur clé du PL : Andrew Albicy. Le meneur qui était en course pour le titre du MVP n’a tout simplement pas mis un panier dans le jeu depuis trois matchs (0/21 aux tirs sur les trois derniers matchs). Son entraineur Gregor Beugnot met en avant la fatigue de l’international français qui en raison de la suspension de Daniel Ewing n’avait pas de véritable remplaçant. A mettre du côté du club de la capitale il y a aussi l’intégration de Blake Schilb dans la rotation qui risque de prendre un peu plus de temps. Pour le coach du Paris Levallois visiblement très énervé par ses garçons, ce ne sont pas les raisons principales.

Gregor Beugnot « On ne peut pas accepter ça »

Après la déconvenue de Pau-Orthez, l’ancien technicien de Chalon s’en est violemment pris à son équipe en conférence de presse. Jugeant que « si le ridicule tuait, ce soir (lundi) on serait tous mort dans le vestiaire». Ne mâchant pas ses mots, l’ancien international regrette que sa formation retrouve ses maux d’antan : «Il n’y avait aucune volonté défensive. On accepte la domination tant physique que mentale de notre adversaire » et pour lui son équipe « ne peut pas accepter ça ». Pas très optimiste en vue de la Leaders Cup « la Leaders Cup va vite se terminer si on joue comme cela », l’entraineur parisien espère que ses joueurs vont « revenir à de vraies vertus ». Les coéquipiers d’Andrew Albicy sont prévenus et ont plutôt intérêt à réagir s’ils ne veulent pas décevoir leur coach mais surtout passer à côté d’une belle saison.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur Facebook !

Annonces Google


Fil Info
ToutFootRugbyHandBasketVolley
Derniers articles