Accueil Volley Coupes Fil Info Volley Volley Volley – CEV (1/2 aller) – Paris a craqué

Volley – CEV (1/2 aller) – Paris a craqué

Par le 25 février 2014 à 22h30
Mots clés : , , , ,

Le Paris Volley  qui a mené deux sets à rien a fini par s’incliner face à Constanta (25-23, 25-20, 23-25, 13-25, 9-15). Une mauvaise opération avant le match retour en Roumanie.

Paris a payé l’accumulation des matchs. Pourtant tout avait bien commencé pour les Parisiens qui ont réussi a mener deux manches à zéro. En début de match c’est pourtant le Tomis Constanta qui a pris les devants (2-6). Le club de la capitale ne s’est pas  affolé et est revenu au fil du premier set. Les Parisiens ont d’ailleurs réalisé un petit hold-up en prenant l’avantage dans cette  première manche au meilleur moment possible (24-23). Les joueurs de Dorian Rougeyron ont accéléré dès le début du second jeu mais se sont heurtés à la résistance des visiteurs. Une nouvelle fois c’est dans le money-time que les Franciliens ont fait le break et conclut le deuxième set (25-23). Porté par un excellent Mory Sidibe, Paris a attaqué la troisième manche tambour battant. La victoire facile en trois sets semblait donc tendre les bras aux coéquipiers d’Ivovic. C’est mal connaître les joueurs de Constanta qui ont bataillé ferme  prenant même l’avantage (16-18). Et au terme d’une fin de troisième set haletante les Roumains ont gagné le droit à un sursis (23-25). Un sursis payant puisque les locaux ont ensuite accusé le coup et ont semblé émoussés physiquement. Multipliant les erreurs, ils ont presque donné le quatrième set (13-25). Dans la manche décisive, le club de la capitale a semblé ne plus avoir les armes physiques pour lutter. Si Paris a fait illusion par instant, les hommes de Rougeyron ont du s’incliner (9-15). Une mauvaise opération avant le match retour mais Paris aura tout de même sa chance à l’unique condition de gagner en Roumanie.

Réaction :

Dorian Rougeyron (entraineur du Paris Volley) : « On est touché physiquement mais il faut qu’on arrive à rester concentrer sur l’objectif qui est de gagner des matchs. On joue un peu moins bien après nos deux très bons premiers sets. On a notamment était moins bon dans le service et la réception qui sont des éléments clés au volley. On n’a pas réussi à rester concentrer ce qui est certainement dû à notre état de fraicheur physique. Maintenant il ne faut plus calculer on est qu’à un match de la finale. Quoi qu’il arrive il faut gagner le match retour ».

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur Facebook !

Annonces Google


Fil Info
ToutFootRugbyHandBasketVolley
Derniers articles