Accueil Fil Info Rugby Rugby Rugby Top 14 Rugby – Top 14 – Stade Français pour le doublé

Rugby – Top 14 – Stade Français pour le doublé

Par le 23 août 2015 à 10h00
Mots clés : , ,

Auréolé du titre de champion de France, le club parisien débute sa saison avec la réception de Pau aujourd’hui. Présentation d’un club qui vise le doublé.

Après une année riche en émotions ponctuée d’un titre de champion de France, le Stade Français doit confirmer. Confirmer son nouveau statut de favori pour le titre. Mais aussi réaliser un beau parcours en coupe d’Europe. Pour ce faire, le club francilien s’est énormément activé sur le marché des transferts avec pas moins de dix-sept ventes et quatorze arrivées ! Dans le sens des départs, certains jeunes sont partis pour acquérir plus d’expérience (Blaise Dumas, Fofana, Ioane, Benjamin Dumas), d’autres par manque de temps de jeu (Frou, Chellat, Kingi), tandis que Lavalla et Rabadan sont partis à la retraite. La coupe du monde qui se jouera dans un mois prive le Stade Français de quatorze de ses joueurs ! On déplore notamment l’absence de plusieurs cadres (Flanquart, Slimani, Papé…). Pour combler toutes ces absences, l’équipe entrainée par Gonzalo Quesada a recruté malin. Ainsi les Ano-Emille, Cinalli, Daguin, Raisuqe et consorts débarquent dans la capitale avec comme premier objectif de combler le vide laissé par les internationaux.

Une préparation en douceur

Le Stade Français est l’équipe française qui a repris le chemin de l’entrainement le plus tardivement. À cause d’une fin de saison éreintante (finale de top 14 oblige) mais aussi par la volonté du Staff technique, le club stadiste n’a disputé qu’un seul match amical contre Toulon (défaite 31-14) le 14 août dernier : «On s’est interrogés. Déjà, là, on ne peut pas se permettre de perdre des joueurs sur blessure. Donc on ne fait pas de trop grosses charges de travail. Et est-ce qu’on va pouvoir travailler là sur les évolutions qu’on veut apporter à notre jeu, sachant que pendant ces quatre semaines, on va faire beaucoup de physique, et pas autant de rugby qu’on voudrait ? Le piège, c’est celui-là » soulignait Gonzalo Quesada. Une victoire contre Pau permettrait d’y voir plus clair.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur Facebook !

Annonces Google


Fil Info
ToutFootRugbyHandBasketVolley
Derniers articles