Accueil A la une Fil Info Hand Hand Hand LIDL Star Ligue (LNH) Hand – LNH (J12) – Omeyer et le PSG surclassent Montpellier

Hand – LNH (J12) – Omeyer et le PSG surclassent Montpellier

Par le 3 décembre 2014 à 22h24
Mots clés : , , , , , , ,

La victoire référence du PSG, le succès précieux de Tremblay et le nouveau revers de Créteil sont les faits marquants de cette 12ème journée.
PSG / Montpellier : 36-20 (18-9)
Le choc tant attendu a finalement été vite scellé. Autant par des Héraultais brouillons que par des Parisiens très fringants. Dans le sillage d’un Thierry Omeyer démoniaque avec 16 arrêts à 60% de réussite en 1ère période, le PSG a creusé l’écart (10-4, 14e). Incapable de fructifier ses trois supériorités numériques, le MAHB laissait les Parisiens s’exprimaient (18-9, 30e). La démonstration parisienne se poursuivait de plus belle en seconde période (24-12, 38e). Face à des Héraultais médusés par la tournure des évènements, le PSG continuait de réaliser une partition plus que parfaite (29-16, 48e). Avec ce succès plus que référence, le club de la capitale marque les esprits et revient à deux longueurs de sa victime du soir.
Cesson-Rennes / Créteil : 26-23 (14-13)
Une nouvelle fois, Créteil n’est pas passé loin d’une victoire mais a fini par s’incliner face à Cesson-Rennes (26-23). Face à des Bretons fringants, la formation cristolienne a connu encore trop de trou d’airs pour espérer remporter la mise Capable de fulgurance, la bande à Benjamin Pavoni était aussi coupable de relâchement. Emmenés par Siakam, les visiteurs menaient les débats (7-8, 19e) avant d’encaisser un 5-0 dans la foulée (12-8, 26e). Encore au coude à coude en milieu de seconde période (20-20, 45e), les Val-de-Marnais encaissaient un 3-0 qui s’avérait fatal (23-20, 49e). Cesson-Rennes conservait ses trois longueurs d’avance jusqu’au bout.
Tremblay / Dunkerque : 27-24 (14-12)
Si les Dunkerquois commençaient bien la rencontre (4-7, 10e), l’absence de cinq joueurs majeurs (Afgour, Touati, Lamon, Soudry, Paczkowski) commençait à se faire sentir, tandis que Tremblay autour de Drouhin se montrait d’une redoutable efficacité (11-11, 24e). Si bien que ce sont les locaux qui maîtrisaient les débats (18-16, 37e). Au gré d’un 3-0, l’USDK renversait la vapeur (18-19, 43e). Les deux formations ne se quittaient pas d’une semelle (21-21, 50e; 23-23, 53e). Deux buts consécutifs de Bosquet mettaient sur la voie du succès (25-23, 57e). Si les Dunkerquois s’accrochaient, Tremblay tenait bon.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur Facebook !

Annonces Google


Fil Info
ToutFootRugbyHandBasketVolley
Derniers articles