Accueil Fil Info Hand Hand Hand LIDL Star Ligue (LNH) Hand – Starligue – Un nouveau challenge pour Benoît Peyrabout à Ivry

Hand – Starligue – Un nouveau challenge pour Benoît Peyrabout à Ivry

Par le 20 juin 2018 à 13h51
Mots clés : , , ,

Après avoir connu la D1 en tant que joueur, Benoit Peyrabout va la découvrir du banc de touche. Dans le grand lifting du staff ivryen commencé un peu plus tôt cette saison, l’ancien joueur de Tremblay et de Créteil arrive en adjoint du nouvel entraîneur, Sébastien Quintallet. Une collaboration que l’intéressé aborde avec envie.

Cette signature en tant qu’adjoint à Ivry marque une nouvelle étape dans votre carrière déjà bien remplie, comment envisagez vous la rentrée avec votre nouveau club ?

C’est un nouveau challenge que j’aborde avec beaucoup d’excitation. C’est tout nouveau pour moi, bien que je connaisse déjà la D1 de part mes expériences de joueur, ce sera différent cette fois. Même si j’arrive dans une structure que je ne connais que très peu, j’avais déjà pu à l’époque apprécier la qualité de ce club et la passion qui l’entoure. Je ne doute donc pas que le challenge sera intéressant ici à Ivry.

Vous n’arrivez pas tout seul puisque Sébastien Quintallet, récemment promu avec Pontault-Combault prendra les reines de l’équipe première. Comment envisagez-vous cette collaboration ? 

Sébastien est un très bon entraîneur, qui a une très grande expérience de la Proligue notamment, avec des résultats qui parlent d’eux-même et qui prouvent qu’il est le bon. Personnellement, j’ai envie d’apprendre et de découvrir les rouages du métier, d’où l’intérêt de cette collaboration. Le but est de créer un vrai binôme, afin que l’on soit sur la même longueur d’onde. 

Cette nouvelle page dans votre carrière devrait ainsi mettre fin à une autre au sein du club de Serris, auquel vous étiez arrivé en janvier 2016 au poste de directeur sportif. Quel bilan tirez vous de ces deux années passées au club ? 

Même si mes obligations à Ivry me prendront certainement beaucoup de mon temps, je ne délaisse absolument pas Serris. Nous nous sommes lancés en 2016 dans un projet de montée en N1 d’ici 2020. Avec notre promotion en N2 l’année dernière et le maintien durement acquis cette saison, nous sommes sur la bonne voie, sur celle que nous avions prévu. Cette possibilité qui m’a été offerte à Ivry était certes une merveilleuse occasion pour moi, mais mon engagement avec Serris reste très important, et je souhaite garder un œil avisé sur le club pour continuer à le faire grandir.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur Facebook !

Annonces Google


Fil Info
ToutFootRugbyHandBasketVolley
Derniers articles