Accueil Fil Info Hand Hand Hand Nationaux N2F Hand Nationaux Hand – N2F – La montée dans le viseur de Paris 92 (B), Aulnay, Montigny et Cergy

Hand – N2F – La montée dans le viseur de Paris 92 (B), Aulnay, Montigny et Cergy

Par le 24 septembre 2020 à 10h20
Mots clés : , , ,

Alors que le championnat va commencer le 26 septembre, SportsCo IDF dresse un état des lieux de chaque poule francilienne.

Retrouvez le guide complet de la National 2 féminine

Poule 3 :

Dans cette poule à connotation parisienne et bretonne, deux clubs franciliens ont d’ores et déjà annoncé la montée en N1. Il s’agit de la réserve d’Issy Paris Hand, qui compte revenir au plus vite au 3e échelon national et Montigny 78. Le club des Yvelines, qui a réalisé de jolis coups sur le marché des transferts (Dembélé, Amadi, Khouja), semble en effet taillé pour jouer les premiers rôles. L’Entente Taule/Carantec/Morlaix, Lanester ou encore le Roz Hand’Du 29 seront des adversaires coriaces. Ivry qui a changé beaucoup de choses à l’intersaison avec un nouvel entraîneur et un effectif renforcé de 8 arrivées dont les sœurs Luezi et Pouch. L’heure de la reconstruction a sonné pour le PSG, qui a vu un exode massif des cadres (13 départs) à l’intersaison et qui part vers un nouveau cycle sous l’égide de Damilola Majekodunmi. Enfin, le promu Draveil tentera de bien supporter cette première en N2 pour prolonger son bail.

Poule 4 :

La bataille IDF-Hauts-de-France est lancée. Avec du côté des Nordistes, des espoirs reposent sur les épaules de Bully-les-Mines et Hazebrouck, qui ont connu dans un passé récent la N1F. Transfuge de la N1, Colombes veut surtout réussir à rester au niveau national. Avec une pléiade de départs (10 au total), le nouvel entraîneur Rudy Boyer est face à lui à un gros chantier. Alors que la stabilité reste le crédo d’Aubervilliers et de Malakoff, Villemomble qui a été très incisifs à l’intersaison en faisant son marché du côté d’Aulnay (Ombala, Rimize) peut espérer de belles choses. Repêché de dernière minute, le Kremlin-Bicêtre qui a fait venir Scheininger de Rueil compte jouer sur l’état d’esprit et une détermination à toute épreuve pour éviter un nouvel exercice délicat.

Poule 5 :

Cette poule s’annonce à couteaux tirés tant de nombreuses formations ont déjà affiché leurs ambitions de viser haut. Outre Ste-Maure-Troyes, Aulnay qui a récupéré Michèle Takamoud mais aussi deux ex-joueuses de Villemomble (Bellaud, Moreira Da Silva) et Cergy Handball comptent bien jouer les premiers rôles. Pour la réserve de Noisy-le-Grand et le promu Rueil, il s’agira d’assurer leurs arrières au plus tôt.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur Facebook !

Annonces Google


Fil Info
ToutFootRugbyHandBasketVolley
Derniers articles