Accueil Fil Info Hand Hand Hand LIDL Star Ligue (LNH) Hand – LNH (J15) – Les regrets ivryens, le PSG tenu en échec

Hand – LNH (J15) – Les regrets ivryens, le PSG tenu en échec

Par le 12 février 2014 à 21h45
Mots clés : , , , , ,

Tandis qu’Ivry a longtemps malmené Dunkerque (22-23), le PSG laisse Dunkerque seul en tête du championnat après un nul décevant à Sélestat (32-32).
Ivry pas récompensé
Dans un combat de tous les instants, la lanterne rouge Ivry a échoué tout près face à Dunkerque (22-23). Après avoir fait vacillé il y a une semaine le PSG, c’est cette fois-ci Dunkerque qui a longtemps été malmené par des Val-de-Marnais enthousiasmants une fois de plus mais non récompensés. Emmené par le culotté Martinez, Ivry tenait la dragée haute au leader du championnat (5-6, 15e; 9-10, 23e). Profitant des erreurs récurrentes dunkerquoise en attaque placée, Ivry porté par un public en fusion virait à la surprise générale en tête à la pause (12-10, 30e). Ce n’était plus forcément une surprise, quand les Val-de-Marnais continuaient de malmener son adversaire (15-12, 40e). L’exploit commençait à prendre son chemin (17-13, 42e), mais les Nordistes loin d’être sûrs de leurs forces revenaient à l’énergie et par l’intermédiaire de ses individualités (19-17, 47e; 19-21, 51e). Au moment de porter l’estocade, Dunkerque ne craquait pas (20-22, 56e), mais les Ivryens revenaient au forceps (22-22, 58e) avant qu’Afgour ne crucifier le club val-de-marnais
La fiche :
Ivry – Dunkerque : 22-23 (12-10)
Pour Ivry : Gervelas (5 arrêts), Chapon (2 arrêts) ; Humet (5), Lorgeré (5), Martinez (3), Rudovic (3), Sulc (3), Darras (1), Indjic (1), Ruiz (1).
Pour Dunkerque :  Gérard (13 arrêts), Annotel (2 arrêts) ; Siakam (6), Afgour (5), Butto (5), Soudry (4), Joli (2), Touati (1).
Le PSG rate le coche
Face à Sélestat loin d’être sauvé dans la course au maintien, le PSG a été tenu en échec après avoir mené toute la rencontre (32-32). Sans trois cadres majeurs (Narcisse, Abalo, Honrubia), le PSG a mis un peu de temps avant de prendre la mesure de son adversaire (9-9, 16e; 11-12, 21e). Une accélération en fin de première portée par Kopljar – jour de son 28ème anniversaire – permettait au club de la capitale de prendre ses distances (14-18, 30e). Si les Parisiens restaient maître de leur sujet, la formation alsacienne revenait sur les talons de son adversaire (23-25, 46e). Une nouvelle accélération dans la foulée permettait aux hommes de Philippe Gardent de reprendre de l’air (25-29, 50e). Mais les Parisiens se laissaient dépassés par les Alsaciens qui revenaient à une longueur (30-31, 56e; 31-32, 58e). Alors que le club de la capitale pensait s’en sortir dans dommages, un but au buzzer d’Eymann laissait pantois le PSG, qui ne prend qu’un point après avoir eu le match en main.
La fiche :
Sélestat – PSG : 32-32 (14-18)
Pour Sélestat : Ivezic (18 arrêts) ; Salami (7), Beauregard (5), Pesic (4), Eymann (4) Freppel (3), Petrenko (3), François-Marie (2), Jung (1), Pintor (1), Podsiadlo (1), Vujovic (1).
Pour le PSG :  Sierra (10 arrêts) ; Kopljar (9), Melic (6), Bojinovic (4), M’Tima (4), Hansen (3), Diaw (2), Gunnarsson (2), Garcia (1), Vori (1).

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur Facebook !

Annonces Google


Fil Info
ToutFootRugbyHandBasketVolley
Derniers articles