Accueil A la une Hand Coupes Fil Info Hand Hand Hand – LDC (finale) – La détresse du PSG

Hand – LDC (finale) – La détresse du PSG

Par le 4 juin 2017 à 19h53
Mots clés : , , , ,

Battus sur le gong par le Vardar Skopje en finale de la Ligue des champions (23-24), les Parisiens subissent une grosse désillusion.

Pour sa première finale de la Ligue des champions, le PSG s’avançait comme le favori pour succéder au palmarès à Kielce. Sauf que les hommes de Zvonimir Serdarusic ont pêché, perdant beaucoup de ballons et manquant de lucidité sur la dernière attaque des Macédoniens. Dans un final étouffant à la Lanxess Arena de Cologne, le Vardar a joué crânement sa chance pour remporter à la surprise générale le titre de champion d’Europe.

Nervosité ambiante

Empruntés dans un premier temps, les Parisiens peinaient à trouver les solutions, s’entêtant dans des mauvais choix (2-5, 10e). Si Nikola Karabatic haranguait ses coéquipiers pour remettre sa formation dans le droit chemin, leur manque de justesse s’exprimait au grand jour, tandis que les Macédoniens tombeurs la veille de Barcelone jouaient libérés (8-10, 24e). Sans briller, le champion de France en titre virait toutefois à l’énergie en tête à mi-parcours (12-11, 30e). Alors que le club parisien semblait alors sur la voie de rédemption, le Vardar et son virtuose Cindric mettaient à mal leur montée en puissance (13-15, 36e). Payant ses prises de risques, le PSG voyait rouge quand son adversaire marquait à deux reprises dans le but vide (17-20, 43e).

Cupic, le bourreau

Néophyte à ce niveau-là, le Vardar Skopje continuait à museler son adversaire au prix des parades successives de Sterbik et d’une abnégation à toute épreuve (20-21, 50e). Après une perte de balle fâcheuse de Mikkel Hansen au moment où le PSG était revenu à égalité (21-21, 53e) puis deux tirs manqués de Stepancic et Nikola Karabatic, les Macédoniens portaient l’estocade (21-23, 57e). Finissant en infériorité numérique la dernière minute, le PSG pensait bien tenir la prolongation quand Narcisse arrachait l’égalisation à six secondes de la fin. Mais sur l’engagement, Cupic ruinait les espoirs parisiens sur une surprenante défense attentiste des joueurs de la capitale. Mais que c’est cruel pour une équipe qui faisait de ce titre de champion d’Europe une obsession depuis l’arrivée des Qataris en 2012. Montpellier reste donc toujours le seul club français titré dans cette compétition (2003).

La fiche :

PSG – Vardar Skopje : 23-24 (12-11)

PSG : N. Karabatic (5 buts), Hansen (4), Narcisse (4), Abalo (3), Remili (3), Gensheimer (2), Stepancic (2).

Vardar Skopje : Dibirov (6), Borozan (3), Cindric (3), Cupic (3), Shishkarev (3), Canellas (2), D. Dujshebaev (2), Abutovic (1), Marsenic (1).

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur Facebook !

Annonces Google


  • SOPOSKI Youri

    Bravo au Vardar, première C1 pour un club macédonien ! AJDE !

Abonnement newsletter

Fil Info
ToutFootRugbyHandBasketVolley
Derniers articles