Accueil Hand D2 D2F Fil Info Hand Hand Hand Nationaux Hand – D2F – Les VAP et les autres

Hand – D2F – Les VAP et les autres

Par le 5 septembre 2015 à 12h25
Mots clés : , , , , ,

Ce week-end s’ouvrira la nouvelle saison de Division 2 Féminine avec trois clubs qui visent la montée : Brest, Celles-sur-Belle et Chambray. Pour les autres écuries à commencer par Noisy-le-Grand et St-Maur, il s’agira de jouer les trouble-fêtes. 

Le favori : Brest

Deuxième l’an passé, Brest a pour objectif d’accéder à LFH cette année. Les Bretonnes avaient échoué à quelques points de la première place l’an passé et voudront bien commencer leur saison pour s’affirmer comme un véritable favori au titre. Cet été le club a enregistré l’arrivée de Gaëlle Le Hir, joueuse de 25 ans qui évolue au poste de Pivot. Brest pourra également compter sur ses cadres, à savoir l’expérimentée Elodie Manach-Le Calvé (au club depuis 2005 !) et sur la jeune Camille Rassinoux, vice-championne du monde junior. Le club a récemment intégré certains jeunes du centre de formations pour aider l’équipe première et insuffler un peu de sang neuf ; c’est le cas de l’ailière droite Juliette Le Maire (20 ans), qui présente un fort potentiel.

Les clubs Franciliens : Noisy-le-Grand et St-Maur

Noisy-le-Grand avait terminé la saison 2014-2015 à la quatrième place du classement. Une excellente place pour les Louves quand on connait leurs moyens financiers (plus petit budget de la poule). Cette année le club francilien peut-il réitérer cette performance ? Difficile à dire tant la saison 2014-2015 avait été exceptionnelle pour le club du 93. St-Maur a quant à lui terminé 8ème lors du dernier exercice. L’équipe entrainée par Messaoudi Samir a enregistré sept recrues et peut clairement viser le Top 5. Hasard du calendrier, les deux formations franciliennes s’affronteront dès ce samedi à St-Maur.

Les outsiders : Yutz,  Aunis La Rochelle, Bourg de Péage,

Sur les neuf équipes restantes, certaines peuvent créer la surprise, d’autres auront comme objectif le maintien et rien d’autre. Ce sera sans doute le cas des nouvelles têtes à savoir St Armand les Eaux et du Pôle Sud 38. Yutz, Mérignac, Aunis et Bourg de Péage ont terminé dans le milieu du classement l’an passé. Chacune de ces équipes s’est renforcée et espère faire mieux.

Le mystère Havrais

Enfin le club du Havre, tout récent relégué de LFH, est en proie à de lourds problèmes financiers. La relégation a laissé des traces dans l’effectif avec 9 départs dont celui de l’entraineur Sandor Rac. Pour réagir, le club Havrais a recruté cinq nouveaux joueurs et a embauché Roch Bedos, en provenance de Cergy qui devient le nouvel entraineur. Il est apparu réservé quant aux ambitions de son nouveau club : « La deuxième division est un championnat difficile, donc on vise le maintien, pour ensuite acquérir une autre stature, avant de se mettre en route pour retrouver l’élite ».

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur Facebook !

Annonces Google


Fil Info
ToutFootRugbyHandBasketVolley
Derniers articles