Accueil A la une Fil Info Foot Football Football National 1 Foot – National (J29) – Le Red Star se rapproche des cieux de la L2

Foot – National (J29) – Le Red Star se rapproche des cieux de la L2

Par le 18 avril 2015 à 16h28
Mots clés : , , , ,

Sans convaincre, le Red Star a assuré hier l’essentiel en dominant difficilement Avranches (2-1). Co-Leader avec le Paris-FC, le club de l’étoile rouge entame la dernière ligne droite serein et déterminé à conclure l’exercice 2015.

Le Red Star a repris sa marche en avant. Après sa courte défaite face à Strasbourg (1-0), les Audoniens se sont imposés dans la douleur face à une bonne équipe d’Avranches. Les joueurs de Sébastien Robert peuvent remercier l’excellent Bouazza, auteur d’un doublé hier soir : un but plein de détermination et de force (12e), puis un coup franc somptueux au retour des vestiaires (48e). Les supporters du stade Bauer pensait alors que le plus dur était fait. Mais les Bas-Normands ont réussi à revenir dans la partie à la suite d’un contre tonitruant de Niakate (55e). Et le promu a eu l’occasion d’égaliser sur penalty quelques minutes plus tard. Le ballon était arrêté par un Planté inspiré. Le tournant du match. Les Avranchinais ne se montraient guère plus dangereux jusqu’à la fin du match. Avranches pouvait se mordre les doigts car il n’était pas passé loin de ralentir le leader : “Nous méritions au minimum de partager les points”, regrettait après le match Richard Dezire.

Robert : « Pas complètement satisfait »

Le Red Star s’est fait peur. Dominateur en première mi-temps, le Red Star s’est ensuite montré fébrile et attentiste face à un adversaire joueur et ambitieux. “On ne peut pas être satisfaits complètement du match même si le plus important en ce moment c’est de prendre des points”, rappelait Sébastien Robert. La journée d’hier a encore prouvé que la montée se jouerait dans les derniers instants. Le Paris FC et Bourg-Peronnas l’ont emporté, ainsi que les quatre autres derrières. Un rythme infernal. Le Red Star bénéficie d’un calendrier favorable d’ici la fin de saison avec trois matchs à domicile. Le stade Bauer et son bouillant public devrait jouer un rôle majeur dans l’ascension. Selon Sébastien Robert, la montée se jouera sans doute à domicile : “Si l’on gagne tous nos matchs chez nous, nous monterons en ligue 2”, affirme-t-il. Pas question pour autant de se projeter trop vite, “il faut rester serein et continuer à travailler comme on l’a toujours fait. On sera récompensé si on reste soudé entre nous. Une saison se joue jusqu’au bout”.

L’année prochaine au Stade de France ?

Si le club reste prudent au niveau sportif, il prépare déjà l’avenir de son nouveau stade. Vétuste, le stade Bauer (2.900 places assises) doit être mise au norme s’il entend accueillir les rencontres de la ligue 2. Le temps des travaux, la ligue pourrait accorder au Red Star un stade de substitution. Plusieurs hypothèses sont évoquées comme le stade Marville de la Courneuve, le stade Jean Bouin ou le stade Charléty. Mais le stade de France, situé à deux arrêts de métro du mythique Bauer, reste le candidat le plus sérieux, indique la direction. Pour l’heure, nul ne sait si le projet de construire une enceinte ultra-moderne dans le quartier des Docks à Saint-Ouen verra le jour. A les entendre crier à plein poumon “Bauer c’est chez nous”, les membres du Kop ne sont pas prêts de déménager.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur Facebook !

Annonces Google


Abonnement newsletter

Fil Info
ToutFootRugbyHandBasketVolley
Derniers articles