Accueil Volley Coupes Fil Info Volley Volley Volley – CEV (1/16e retour) – St-Cloud Paris n’était pas loin

Volley – CEV (1/16e retour) – St-Cloud Paris n’était pas loin

Par le 29 octobre 2013 à 22h47
Mots clés : , , ,
Au terme d’une magnifique rencontre pleine d’intensité, le Saint-Cloud Paris s’incline en 4 manches (23-25, 25-18, 25-27, 24-26 ) face au leader et champion en titre du championnat grec, l’Olympiakos Le Pirée.

Sous les yeux de la ministre des sports Valérie Fourneyron, on espérait les filles du St-Cloud – Paris plus libérées, décontractées et moins timides qu’au match aller. Ce fut le cas. Tout se présentait sous les meilleurs auspices. Un début de match parfait (4 – 1) avec des services rapides et un contre magnifique notamment. Profitant de sa très belle combativité et de sa très bonne défense, l’équipe francilienne prenait une légère avance sur son adversaire jusqu’au premier temps mort technique (11-7). Malheureusement, les filles de l’Olympiakos repassaient devant (11-12) après une très bonne série. Par la suite, le set était très disputé. Les franciliennes se battaient sur tous les points mais ça n’était pas suffisant face à des grecques réalistes. Malgré avoir mené quasiment tout le set, les joueuses franciliennes se sont écroulées et le score passait de de 21 – 18 à 22 – 24… Sur un ultime service des joueuses de la Porte St-Cloud, l’Olympiakos concluait le set sur une jolie feinte en première main. La perte de ce premier set était probablement un des tournants du match.
Un 2ème set explosif
L’équation était simple pour les joueuses. Il fallait gagner ce set pour espérer ce fameux set d’or qui aurait permis aux franciliennes de croire un peu plus à une qualification. Elles devaient donc tout donner et ne pas avoir de regrets. Pas abattues par cette fin de premier set défavorable, les joueuses de St-Cloud – Paris partent sur de bonnes bases et réalisent un bon début de set mais les grecques ne lâchent rien. Toujours aussi entreprenantes, les joueuses de Rayna Minkova dominent leurs adversaires mais se heurtent parfois au rideau défensif grec. Elles assurent au service,  réalisent de belles attaques et jolis smashes. Elles prennent tranquillement le large dans ce set. Plus entreprenantes, plus appliquées et bien meilleures en défense (23-14). Malgré quelques petites frayeurs et un point magnifique disputé entre les deux équipes, les franciliennes remportent facilement et logiquement ce deuxième set 25 – 18. L’espoir était encore permis.
Du beau jeu, un scénario cruel 
Le 3eme set débute sur le même rythme que le précédent. Toujours aussi libérées, solides en défense et très en réussite dans leurs attaques, les franciliennes creusent rapidement l’écart (9-3). Malgré un très bon retour des joueuses grecques (11-10), les doutes sont vite effacés dans les rangs franciliens. Après une série de plusieurs attaques gagnantes, le Paris – Saint-Cloud se relance bien jusqu’à un nouveau passage à vide (16-17). A l’image du 1er set, le troisième set est encore très serré et disputé alors que l’on approche des derniers points. 23- 23, la pression est à son comble et le public tremble au moment de la balle de set des grecques. Seconde balle de set sauvée, 25 25. Jamais deux sans trois, les franciliennes craqueront finalement sur la troisième et dernière balle de set des joueuses grecques bien plus réalistes. Que de regrets… Le 4eme et dernier set n’ayant plus aucun intérêt comptable à défaut d’une dernière possible victoire honorifique européenne pour le public du palais des sports d’Issy-les-Moulineaux. A l’image de sa confrontation avec l’Olympiakos, les franciliennes perdent encore le gain de ce dernier set pour deux petits points (24-26). Pour la première participation à une coupe d’Europe de son histoire le club francilien sort de la compétition la tête haute mais avec énormément de regrets.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur Facebook !

Annonces Google


Abonnement newsletter

Fil Info
ToutFootRugbyHandBasketVolley
Derniers articles