Accueil Fil Info Hand Hand Hand LFH Hand – LFH (Finale aller) – Issy-Paris se complique la tâche

Hand – LFH (Finale aller) – Issy-Paris se complique la tâche

Par le 29 mai 2014 à 12h00
Mots clés : , , , ,

Défait 22-26 à domicile par Metz en finale aller du Championnat, Issy-Paris est bien mal embarqué dans sa quête d’un titre cette saison, après ses échecs en Coupe Challenge et Coupe de France.

La mission s’annonce quasi-impossible. Après une défaite cruelle en finale de la Coupe Challenge devant Höör et un autre revers la semaine passée en finale de la Coupe de France contre Fleury, les Lionnes vont peut-être tout perdre cette année. Battues à domicile par Metz (22-26) en finale aller du Championnat au Palais des Sports Robert Charpentier, Issy-Paris n’a plus que de maigres espoirs de remporter un premier titre national. Devant leur public, les Isséennes sont passées à côté de leur sujet.

Avec l’avantage du score, presque de bout en bout, Metz a largement mérité sa victoire. C’est Kristina Liscevic qui sonnait la charge en début de partie d’un shoot puissant imparable, avant que son équipe prenne vite trois buts d’avance (5-8). Déjà un break encaissé par les filles de l’entraineur Arnaud Gandais, qui se faisait sanctionner dans la foulée par le corps arbitral pour protestation. Deux fois réduites en infériorité numérique, les Lionnes ont eu toutefois le mérite de ne pas sombrer. Grâce surtout à la MVP de la saison, Stine Oftedal, impériale en attaque (9/17 aux tirs). Finalement, Issy-Paris revenait petit à petit au contact et réussissait à égaliser en toute fin de première période avec Amélie Goudjo (13-13).

La différence sur la fin

Sur leur lancée, les Isséennes prenaient même l’avantage au retour des vestiaires, toujours grâce à la demi-centre Stine Oftedal (14-13) – cette dernière allait ensuite payé ses efforts physiques et disparaître en fin de rencontre. Mais c’est le moment que choisirent les Lorraines, plus fraîches et bien aidées par leur banc, pour reprendre le controle des débats (18-21). Bien meilleure dans le second acte, la gardienne isséenne Armelle Attingré ne pouvait que limiter les dégâts. Metz enfonçait le clou et concluait la partie par un sévère 5-1 (22-26).

« On est frustré comme après Fleury, déplorait l’entraineur adjoint Pablo Morel après la rencontre. Dans le premier quart d’heure, on a été au abonnés absents dans l’intensité. Après on s’est un peu libéré sur les montée de balle mais en seconde période, on manque de rotation sur la base arrière et de rigueur en défense ». Dimanche, au match retour, Issy-Paris devra espérer un miracle : remonter un écart de quatre buts à l’extérieur. Les Messines, elles, s’envolent vers un 19e sacre de champion.

Vous avez aimé cet article ? Suivez nous sur Facebook !

Annonces Google


Fil Info
ToutFootRugbyHandBasketVolley
Derniers articles